En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

La Fête à la maison 2020

2020, UNE NOUVELLE VERSION DE LA FÊTE

Parce que s’émerveiller, s’instruire, se cultiver était plus que jamais crucial dans cette période particulière que nous avons traversé, nous avons réfléchi dans un temps très court à vous proposer une nouvelle version de l'événement : une Fête du court métrage à la maison, qui est venue à vous, à défaut de pouvoir vous déplacer. Une formule pour assurer une visibilité au court métrage tout en proposant aux français, jeunes et moins jeunes, un contenu qualitatif pour les jours passés confinés.

 

LA FÊTE DU COURT... À LA MAISON, JOURNAL DE BORD

(c) Nathaniel H'Limi

Entre le 9 mars et le 2 avril, notre équipe constituée d’une quinzaine de personnes a vécu une belle aventure pour construire une nouvelle formule de La Fête du court à la maison, du 25 au 31 mars.

Extraits de notre journal de bord, illustré par Nathaniel H'Limi, Talent 2020 de La Fête !

 

 
 
 
 
 
 PHASE 1 • MERCREDI 11 MARS • LE DÉNI
 
 Les annulations d’événements s’enchaînent. Et nous ? Pas de panique, s'il le faut, nous aurons un plan B :
 une Fête du court 100% digitale.

 

 

 

  

 
 
 
 
 
PHASE 2 • LUNDI 16 MARS • LE COUP DUR 
 
Le confinement va être annoncé dans quelques heures. C’est officiel, il faut lancer notre plan B et enterrer, 
au passage, 6 mois de travail sur nos événements partout en France. 
Heureusement, pas trop le temps d’y penser, il faut déjà organiser notre premier Skype d’équipe. 

 

 

 

 
 
 
 
 
 PHASE 3 • MERCREDI 18 MARS • L’ACTION
 
 On va voir tous nos partenaires pour avoir le feu vert. C'est parti, les équipes vont au charbon : nouvelle prog, nouvelle
 comm, on est prêts pour un lancement de La Fête du court à la maison en fanfare à 18h.

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
PHASE 4 • JEUDI 19 MARS • LE STRESS 
 
Une phrase sur Facebook : « j’espère que vos serveurs vont tenir ». Nous aussi ! Et si ça ne marche pas ? 
Merci à nos développeurs et prestataires VOD pour leur soutien technique et psy sur cette période ! 
 

 

 

 
 
 
 
 
 
 PHASE 5 • LUNDI 23 MARS • L’ADRÉNALINE
 
  J-2, la solution technique est validée (ouf !). Les encouragements sont nombreux, les médias curieux,
 les réseaux sociaux s’agitent, l’excitation monte !

 

 

 
 

 
 
 
 
 
PHASE 6 • MERCREDI 25 MARS • L’EUPHORIE 
 
Jour J. 7h25, ça parle déjà court métrage sur France Inter ! Les inscriptions s’envolent, côté hotline, 4 personnes 
de l’équipe zippent, dézippent, téléchargent et redémarrent inlassablement à distance, pour faire fonctionner le lecteur 
dans vos foyers. Ils prêtent une oreille attentive aux confidences du public confiné partout en France. 
 

 

 

 
 
 PHASE 7 • MARDI 31 MARS • LE PLAISIR
 
 Dernier jour de Fête. Nos messageries explosent de mots doux. Eric, en Alsace, a connu La Fête grâce à la maîtresse des
 enfants, il compte nous suivre pour les années à venir. À Auxerre, Odile, confinée seule, a regardé tous les films,
 pris des notes, puis échangé 1h30 au téléphone avec un ami. À Paris, Sophie et ses deux ados se sont organisés un
 festival avec pop corn. À Aix, Florian a pu poursuivre son projet court métrage avec ses élèves de maternelle. Tessa, 28
 ans, a regardé tous les courts avec ses colocs et les a notés. Luc, exploitant de salles à Gex, a partagé l’info avec son
 public pour garder un lien avec eux. Les jeunes et moins jeunes, cinéphiles ou nouveaux adeptes du court métrage se
 prêtent au jeu, regardent, commentent et partagent avec nous leurs films préférés.
 Une Fête du court à la maison, digitale mais fédératrice, c'est grâce à vous tous, mission accomplie !

 

 
 
 
 
 
 
PHASE 8 • AUJOURD’HUI ET DEMAIN • L’ESPOIR  
 
Les initiatives des amis du court métrage se multiplient sur le web !  
Demain, il faudra réfléchir ensemble à un avenir meilleur et collectif, 
ne jamais abandonner la création, toujours s’émerveiller et s’instruire.